Accueil > High-Tech > Ohmydeal, référence du marché des agrégateurs de deals

Ohmydeal, référence du marché des agrégateurs de deals

À l’occasion de la sortie de l’application iPhone d’Ohmydeal, nous avons rencontré son co-fondateur Jonathan Besanïnou afin de faire le point sur le marché des agrégateurs de deals.
Locita: Bonjour Jonathan, qu’est-ce que Ohmydeal?
Jonathan Besnaïnou: Ohmydeal est un comparateur d’offres d’achat groupé et de ventes flash sur le web et sur mobile. Devant la multiplication des acteurs de ce secteur sur le modèle de Groupon, la proposition de valeur d’Ohmydeal pour les consommateurs est très simple : un interlocuteur unique présentant les offres de 25 partenaires, soit plus de 150 nouvelles offres par jour, un tri intelligent en fonction de la popularité et du profil du consommateur, et enfin un service multi-supports puisque vous pouvez utiliser Ohmydeal via le site bien sûr, la newsletter personnalisée (choix des catégories d’offres à recevoir quotidiennement), les réseaux sociaux (relai des offres sur Facebook  et Twitter) et depuis la semaine dernière le mobile avec notre application iPhone. La sortie de notre API nous ouvre les portes d’une nouvelle offre consistant à proposer notre catalogue de deals aux développeurs afin qu’ils puissent l’intégrer au sein de leurs applications web et mobiles.
L: Peux-tu nous présenter l’équipe des fondateurs?
JB: L’équipe des fondateurs est jeune et complémentaire puisque je suis moi-même diplômé d’HEC depuis juin 2010, spécialisé en Entrepreneurship, et que Bruce est tout juste issu de l’Epitech. Tandis que je m’occupe du “business development” et du marketing d’Ohmydeal, il prend en charge toute la partie développement, design et produit.
L: Comment est née l’idée d’OMD?

JB: Si au départ du projet, l’idée initiale était bien de copier le concept de Groupon pour s’en inspirer,  nous avons rapidement choisi de pivoter vers un positionnement différenciant et novateur sur le marché français à travers le comparateur dont nous avons lancé la première version en juin 2010. Pour nous, le puissant modèle économique de Groupon couplé aux faibles barrières à l’entrée allait engendrer une multiplication des acteurs … et donc la nécessité d’une plate-forme unique pour les rassembler intelligemment.
L: A quel besoin essayez-vous de répondre?
JB: Du côté consommateurs, nous essayons de simplifier l’expérience-client sur le marché de l’achat groupé. Ohmydeal est pour nos clients un puissant outil d’aide au choix et représente un gain de temps considérable. Plus besoin de naviguer à travers les sites de nos partenaires, nous organisons pour eux cette recherche et leur remontons les deals pertinents en fonction de leurs envies. Idem pour la newsletter, notre système de personnalisation permet à nos membres de ne recevoir chaque matin que les offres des catégories qu’ils ont choisies (Restaurant & Bars, Produits & Services, Voyages, etc…).
Du côté partenaires, nous tâchons d’être un support de communication efficace en leur envoyant un trafic massif et qualifié ; nos taux de conversion sont d’ailleurs excellents et atteignent jusqu’à 15% avec certains marchands. Nous étoffons actuellement notre offre pour ces acteurs en réfléchissant à leurs côtés à la manière optimale de les mettre en avant et de leur fournir toute l’intelligence de marché que nous possédons.
L: Quelle est la valeur ajoutée d’OMD par rapport à ses concurrents?
JB: La stratégie de développement multi-canal marque aujourd’hui la véritable différenciation d’Ohmydeal face à ses concurrents ; en effet, nous sommes les seuls à proposer une expérience de qualité sur plusieurs supports : site web, newsletter, réseaux sociaux et application iPhone.
L’autre différenciation importante est l’API que nous proposons et qui, on l’espère, séduira les développeurs désirant insérer un format innovant et hyper-ciblé.
L: En quoi consiste votre application iPhone?
JB: La sortie d’Ohmydeal sur iPhone représente la première pierre de notre stratégie mobile. L’utilisateur y consulte tout d’abord les offres du jour présentes sur le site qu’il peut là aussi filtrer par catégories et partager aisément via les réseaux sociaux ; ensuite, la géolocalisation permet d’apercevoir en un coup d’œil les deals qui sont proches de sa position ; enfin, il met en mémoire ses deals préférés dans un onglet “favoris” consultable à tout moment afin de les retrouver en un seul clic.
Les premiers retours sont excellents, nous avons atteint jusqu’à 1000 téléchargements/jour et nos utilisateurs sont ravis de retrouver une navigation intuitive sur mobile ; ils trouvent aussi une utilité nouvelle à Ohmydeal avec la fonctionnalité de géolocalisation qui prend tout son sens.
L: Y a-t-il eu un impact depuis la décision de Groupon de se retirer de tous les agrégateurs? Comment analysez-vous cette décision ?
JB: Groupon a été un partenaire fort d’Ohmydeal depuis notre lancement et nous avons voulu contribuer à l’essor de cette entreprise que nous admirons. Nous comprenons leur choix temporaire de se retirer afin de tester les différents canaux marketing et sommes actuellement en discussion avec eux pour imaginer le futur de notre collaboration.
L: Comment voyez -vous ce marché évoluer avec l’arrivée de Facebook et des autres acteurs industriels et les acteurs de niche?
JB: J’ai récemment écrit une note sur l’évolution du marché de l’achat groupé qui retrace justement l’entrée progressive des acteurs industriels sur les marchés américains et européens (www.blog.ohmydeal.fr/?p=5). Facebook Deals, à l’instar de Groupon Now, la nouvelle application mobile du géant américain, vient confirmer la nouvelle tendance de consommation et lance définitivement les batailles du mobile et de l’hyperlocal déjà engagées par Living Social avec Instant Deals. En proposant aux commerces un canal instantané pour proposer leurs offres aux clients potentiels alentours et ainsi gérer leur taux de remplissage en temps réel, ces plateformes rapprochent le modèle du marché de la pub ciblée/géolocalisée sur mobile.  A ce jeu-là, Foursquare  aura aussi son mot à dire, fort d’une V3 sortie en mars où les « specials » (l’équivalent des deals de Foursquare) et la plate-forme commerces a été repensée, et bien sûr, Google via Google Offers qui est en phase de test aux Etats-Unis.
L: Groupon sera-t-il toujours un cas à part sur ce marché? (ex. de Vente-privee.com sur le marché des ventes privées)
JB: Groupon a eu la prime du premier entrant comme Vente-Privée à son époque ; ils ont su croître rapidement par le biais de croissance externe (en Europe par exemple, Groupon a racheté Citydeal), ce qui en fait un leader mondial incontestable et incontesté. Comme dit plus tôt, le mobile propose une nouvelle donne et oblige les acteurs à se réinventer sur ce marché ; c’est ce que fait Groupon avec Groupon Now érigeant ainsi de réelles barrières à l’entrée. Cependant, comme on l’a vu, la concurrence est féroce et il s’agira pour eux de défendre chaque point de part du marché qu’ils ont créé ; celui-ci n’est pas encore mature, encore moins en France car Groupon ne représente « que » 5M de membres et il leur faudra soigner et travailler leur image de marque afin de rester dans cette position. Nous observons une montée en puissance d’un acteur comme Lookingo qui fait jouer les synergies du groupe Smart&Co (LaFourchette et Week-end Desk, le cas échéant) pour atteindre le million de membres en base ; Bon-Privé sort une version mobile très attendue et Dealissime continue de croître sur le segment du haut de gamme. Les choses peuvent encore changer et chacun en est conscient.
L: Une  réaction par rapport au bad buzz de Groupon ?
JB: Ces réactions négatives des commerces sur leur expérience avec Groupon mettent selon moi en lumière la tension qui existe sur la valeur apportée par les sites d’achat groupé aux parties prenantes du modèle économique. Si elle est évidente pour le consommateur, qui consomme à -50% du prix habituel, et pour le site éditeur, qui imprime des marges confortables, cette valeur est moins claire pour les commerces. Elle dépend de plusieurs facteurs clés de succès comme le montage de l’offre, le montant dépensé par le client en plus du prix du coupon, le taux de clients séduits qui reviendront consommer à prix « normal » et, comme pour les coffrets cadeaux, le taux de coupons inutilisés. C’est la satisfaction des commerces qui est en jeu à travers ces chiffres, et donc la pérennité du marché de l’achat groupé.
L: Où en êtes-vous aujourd’hui et quels sont vos objectifs?
JB: Après 10 mois de travail et de bootstrapping, nous atteignons un niveau de traction dont nous sommes satisfaits : un produit fini performant, plusieurs milliers de clients (+60% de fréquentation en mars avec le lancement de la nouvelle version, +100% d’inscrits à la newsletter personnalisée) et une visibilité ainsi qu’une crédibilité importantes du fait d’un positionnement original sur un marché en explosion.
L’objectif pour les prochaines semaines est donc de continuer le travail marketing mis en place depuis le début du mois de mars, de continuer à intégrer de nouveaux partenaires et de travailler en parallèle sur un premier tour de table afin de muscler notre capital. Ce financement doit nous permettre de recruter les talents nécessaires pour asseoir notre position de leader en France et de travailler sur la technologie B2B. Nous sommes aujourd’hui aussi bien approchés par des industriels que des financiers et il s’agira pour nous de choisir le bon partenaire afin d’écrire l’histoire qui nous permettra de capter le maximum de valeur sur ce marché.
Publicités
Catégories :High-Tech
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :